Cart Total Items (0)

Panier

Sadio Mané blessé au genou et forfait

La nouvelle est tombée ce lundi soir alors que nul ne l’attendait. Pour «une lésion au niveau des aponévroses du biceps fémoral et du gastrocnémien latéral», Sadio Mané, la star des «Lions» ne sera pas des deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde « Etats-Unis – Canada – Mexique 2026», ce jeudi au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio et dimanche à Nouakchott, a informé la FSF. Et l’on imagine les «Léopards» et les «Mourabitounes», les adversaires respectifs du Sénégal, bondissant de joie de n’avoir pas à se coltiner le double Ballon d’or africain (en 2019 et en 2022).

Car, sans Sadio Mané, c’est assurément une arme offensive de destruction massive en moins pour la Tanière. Et donc un souci en moins pour n’importe quelle équipe en face. Mais, les «Lions» ont prouvé par le passé que même sans leur «leader technique et leader tout court», comme avaient tenu à le préciser certains d’entre eux, ils n’en perdaient pas pour autant leurs griffes. Et à un niveau plus élevé. A la dernière Coupe du monde au Qatar, où malgré le forfait de leur n°10 pour une méchante blessure au genou, avec son club allemand d’alors, le Bayern Munich, ils avaient franchi le premier tour en signant deux victoires (2 – 1 contre l’Equateur et 3 – 1 devant le pays organisateur, en plus, il est vrai d’une défaite 0 – 2 face aux Pays-Bas).

Bien sûr que face à la RD Congo et à la Mauritanie, on aurait aimé avoir un Sadio Mané même à 75% de ses moyens, tant il est capable, en une accélération ou en un éclair de génie, de débloquer les situations les plus compliquées. Surtout ce jeudi, pour la 100ème de Coach Cissé sur le banc de l’équipe sénégalais. Mais là, le thé est infusé, il faut le boire. Il faudra faire et bien faire sans Sadio. Et cette équipe en a largement les moyens. Sinon, ce serait à désespérer d’une équipe que son coach dit « taillée pour disputer la Coupe du monde ». Ce qui, en extrapolant, peut bien signifier qu’elle ne saurait être entièrement tributaire de la présence ou de la performance d’un joueur, si important soit-il.

Surtout que des solutions de rechange dans le secteur offensif, Coach Cissé n’en manque absolument pas. Avec Ismaila Sarr, Habib Diallo, Iliman Ndiaye, Nicolas Jackson, Abdallah Sima et le grand débutant Cherif Ndiaye, il a sous la main suffisamment de dynamite pour faire exploser n’importe quelle défense. Ce sera donc à tous ceux-là, avec tous leurs partenaires, de faire oublier Sadio Mané. Et de faire en sorte qu’il ne soit pas l’absent le plus présent dans les rangs sénégalais lors de ces 3ème et 4ème étapes de la route menant à la phase finale de la prochaine Coupe du monde. C’est la meilleure consolation qu’ils puissent lui offrir, en attendant de le retrouver lors de la prochaine fenêtre en mars 2025 et le déplacement au Soudan (pour boucler au mieux la phase aller) suivi de la réception du Togo (pour bien entamer le parcours retour).

Aliou Cissé : "Le match aurait pu finir sur le score de 5-1 ou 5-2"

B.K.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Comment puis-je vous aider ?