Cart Total Items (0)

Panier

Equipe nationale : Et si Aliou Cissé préparait le retour de Mbaye Niang ?

Ce ne serait pas surprenant de voir Mbaye Niang porter à nouveau le maillot de l’équipe nationale du Sénégal. Dans une interview accordée à la radio Sud FM Ziguinchor, le sélectionneur des Lions a annoncé en demi-mot le possible retour de son « avant-centre fétiche ».

« Je peux comprendre qu’à un moment, un joueur ait besoin de se reposer. C’était le cas avec Mbaye (Niang). On lui a accordé ce qu’il voulait. C’est vrai qu’au départ, je n’étais pas d’accord mais comme il insistait, j’ai décidé d’accepter. Derrière, l’équipe a continué à évoluer. On a gagné la CAN sans lui. Là, je vois qu’il est en train de revenir avec son club, il a émis récemment le souhait de revenir en équipe nationale, il n’y a pas de souci à ce niveau », a glissé le sélectionneur des Lions.

Pourtant, la question ne concernait pas forcément l’ancien attaquant de l’AC Milan. Cissé abordait la question sur la retraite internationale de Youssouf Sabaly, mais il a voulu insérer le cas Mbaye Niang dans son commentaire, histoire de sonder l’opinion sénégalais sur le possible retour du vice-champion d’Afrique 2019 en équipe nationale.

Alors qu’il a longtemps attendu l’appel de la France, son pays de naissance, le natif de Meulan a finalement rejoint le Sénégal en octobre 2017. Il a connu sa première sélection contre le Cap-Vert à Praia en éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Devenu quelques mois plus tard l’un des chouchous du public sénégalais et le patron de l’attaque sénégalaise, il a brillé lors du Mondial en Russie. D’ailleurs, c’est lui qui avait marqué le premier but des Lions, à Moscou. C’était contre la Pologne de Robert Lewandowski (2-1).

Niang marquera trois autres buts contre Soudan (3-0, 13 octobre 2018) et un doublé face à Madagascar (2-0, 23 mars 2019). Arrivé très en forme au Caire à l’été 2019 pour la CAN en Egypte, l’avant-centre sénégalais avait comme objectif d’aider ses coéquipiers à monter sur la plus haute marche du podium en Afrique, mais il a traversé la Coupe d’Afrique sans inscrire le moindre but.

Imbroglio autour de sa « blessure diplomatique » en 2019

Ayant échoué en finale (battu par l’Algérie), Niang avait du mal à digérer la déception. De retour du Caire, il n’avait plus la tête à la sélection. La preuve, il avait « refusé » d’embarquer pour Singapour où un match de prestige attendait les Lions contre le Brésil (10 octobre 2019). On parlait de blessure pour expliquer son absence.

« Mbaye Niang est blessé. Il joue sous infiltration depuis trois semaines », expliquait le sélectionneur. Un argument vite balayé par Rennes, club de Mbaye Niang à l’époque. « C’est faux ! Je ne suis pas médecin mais je certifie qu’il n’y a eu aucune infiltration, je l’assure. Il avait besoin de récupérer », disait le coach de Rennes Julien Stéphan.

Convoqué à nouveau par Aliou Cissé en novembre 2019, Niang avait fait le déplacement à Thiès, mais ne disputera que six petites minutes de la rencontre face au Congo (2-0). C’était sa dernière apparition en sélection. Il avait besoin de temps pour se reposer, selon son sélectionneur.

« Je suis parti en France, en février, pour une tournée. J’ai commencé par Rennes. Quand je l’ai rencontré, on a discuté et il m’avait dit qu’il était fatigué et avait besoin de recul avec l’équipe nationale », avait déclaré Aliou Cissé en octobre 2020. Depuis, le Sénégal a disputé et gagné une CAN et participé à une phase finale de Coupe du monde jusqu’en 8es de finale sans lui.

Une carte à jouer en pointe

Après un passage compliqué à Auxerre et du côté de la Turquie, Mbaye Niang est de nouveau compétitif avec Empoli (Serie A italienne). Celui qui a déjà marqué 3 buts en 5 matchs avec le club italien rêve d’un retour en équipe nationale.

« J’ai à cœur de retrouver mes coéquipiers, mes frères en sélection ainsi que le public sénégalais. J’ai été en sélection pendant un moment et j’espère y revenir rapidement. Je travaille d’arrache-pied pour mon club actuel mais aussi pour être à nouveau dans la liste des convoqués en équipe nationale. Quoi qu’il arrive, je resterai à jamais le premier supporter du Sénégal », a-t-il posté le 19 février dernier sur ses réseaux sociaux.

Son possible retour intervient au moment où l’attaque sénégalaise cherche renfort. Au poste d’avant-centre, le titulaire habituel Boulaye Dia est dans une mauvaise passe avec Salernitana. Sa doublure, Famara Diédhiou, est perdue de vue depuis la dernière Coupe du monde. Habib Diallo se débrouille, Bamba Dieng peine à retrouver ses sensations. Seul Nicolas Jackson semble un peu au niveau, mais il doit confirmer en sélection.

Son retour ne devrait pas être effectif en ce mois mars, mais on peut s’attendre à voir Mbaye Niang au mois de juin pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Aliou FAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Comment puis-je vous aider ?