Cart Total Items (0)

Panier

Le duel entre l’AS Pikine et le Jaraaf a toujours été électrique et la rencontre de dimanche ne devrait pas déroger à la règle. Le président du Comité des supporters de Pikine a déjà lancé les hostilités.

Pikine / Jaraaf, c’est l’affiche phare du week-end. Au stade Alassane Djigo, les Médinois chercheront à renouer avec le succès pour se relancer dans la course au titre. En face, les Pikinois tenteront de se reprendre après le nul à Thiès contre Sonacos (0-0), lors de la précédente journée.

Derrière ce choc de haut de tableau se cache une énorme rivalité. Depuis quelques années, la rencontre entre ces deux formations suscitent des commentaires, débats…Sur le terrain, ça se termine souvent en queue de poisson. En cas de désordre ce dimanche, ça ne surprendrait presque personne.

Le président des supporters de l’AS Pikine, sur sa page Facebook, a lancé les hostilités. Il accuse le Jaraaf d’être souvent à l’origine des tensions lors des rencontres entre les deux équipes.

« Dimanche, ils (en réference aux Médinois) vont essayer : Refus de rejoindre les vestiaires à la mi-temps ou chercher un moyen de faire arrêter le match (contre le Casa lors de la 20e journée au stade de de Ngor, l’arbitre a, à deux reprises, failli interrompre le match) », a posté Moustapha Seck.

Avant d’ajouter en indexant la Ligue pro : « Pire, récupérer les trois points après le match ou bien nous faire jouer à huis clos le reste de la saison comme l’année dernière, le tout avec la complicité de la Ligue sénégalaise de football professionnel », dit-il.

En bas de sa publication, il a même listé les précédents matchs lors desquels l’AS Pikine aurait été provoqué par Jaraaf.

Une déclaration qui a surpris ses « followers » qui se sont mêmes interrogés si la page Facebook du président des supporters de l’ASP n’a pas été piratée.

Contacté par Dsports, l’interessé a confirmé la publication et assume : « Personne n’a piraté mon compte. C’est moi Tapha Seck, auteur de la publication sur ma propre page Facebook. Cela a commencé le jour où j’ai traité notre ancien joueur, Ababacar Sarr, de vaurien. Il a été à l’origine des tensions lors du premier match », a-t-il confirmé.

« Je ne suis pas prêt à oublier tout ce que nous avons subi contre Jaraaf »

« Avant de faire la publication, j’en ai parlé à d’autres personnes. Donc c’était pour montrer que moi Tapha Seck, en tant que président des supporters de Pikine, je ne suis pas prêt à oublier tout ce que nous avons subi contre Jaraaf. Donc c’était tout simplement ça, il n’y a rien de violent. Dans mes propos, je n’ai jamais fait un appel à la violence, c’était juste un rappel des faits », conclut Tapha Seck. Des propos qui ne manqueront pas de faire réagir, surtout à la Médina.

AS Pikine / Jaraaf, une rencontre à suivre ce dimanche en direct sur Dsports TV et sur toutes ses plateformes digitales.

Aliou FAYE & Adji CISSÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Comment puis-je vous aider ?