Cart Total Items (0)

Panier

Qualifications Mondial 2026 Sénégal

Pour une fois, on ne s’attardera pas sur la manière. Encore qu’elle ne fût pas quelconque. Dimanche à Nouakchott, il fallait jouer  »un match africain » comme l’a déclaré après coup Kalidou Koulibaly. Les  »Lions » ont donc livré un match d’hommes. Exactement ce qu’il fallait pour sortir indemnes du traquenard tendu par les  »Mourabitounes » dans leur stade Chiekha Boîdiya dont on se demande encore comment il a pu obtenir l’homologation des autorités compétentes du football africain et mondial.

En fait, ce derby ouest-africain tombait mal pour les  »Mourabitounes ». Il est vrai que trois jours après leur revers sur la même pelouse face au Soudan (0 – 2), ils avaient l’obligation de se remettre d’aplomb et de se relancer dans la course à la qualification en Coupe du monde. Mais pour cette 4e étape du marathon menant à  »Etats-Unis – Canada – Mexique 2026 », ils avaient en face des  »Lions » a la crinière ébouriffée et à l’orgueil écorché par leur nul peu glorieux à domicile face à la RD Congo au tour précédent. Et qui n’avaient d’autres choix que de s’imposer pour se rassurer, rester en vie et éloigner le spectre de la crise qui planait au-dessus de leur tête.

Aussi les Mauritaniens auraient-ils même programmé ce match en plein désert du Sahara qu’ils auraient tout de même eu en face des adversaires aussi déterminés. Eux luttaient pour leur survie dans la Poule B, les  »Lions » eux se battaient pour leur standing et leur honneur de numéro 2 africain et numéro 17 mondial.

Alors, les formes ou la manière attendront. Qu’importe le flacon pourvu qu’il y ait l’ivresse. Le Sénégal s’est de nouveau hissé en tête de son groupe au moins jusqu’à demain mardi et l’autre derby de la 4e journée entre le Soudan du Sud et le Soudan.

Et surtout les  »Lions » s’offrent une belle bouffée d’oxygène et une relative tranquillité en attendant la reprise, en mars 2025, de la longue et difficile route vers la phase finale. Entre-temps ils devraient entamer les éliminatoires de la CAN 2025, lors des fenêtres FIFA de septembre, octobre et novembre prochains en espérant avoir récupéré d’ici là tous les blessés, les suspendus et tous ceux qui sont susceptibles de donner plus d’allant à cette équipe qui a globalement un gros souci de régularité dans ses prestations.

B.K.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Comment puis-je vous aider ?