Cart Total Items (0)

Panier

Les Scorpions de la Gambie ont échappé au pire ce mercredi. Leur avion, qui a décollé à 12h35 de l’aéroport de Banjul, était obligé de rebrousser chemin après 9 minutes de vol. Le pilote de l’appareil d’Air Côte d’Ivoire a décelé une panne en plein vol.

Après l’histoire des primes impayées, la Gambie du football est à nouveau secouée par le faux départ de l’avion des Scorpions qui étaient attendus à Yamoussoukro hier, en début d’après-midi.

Comme prévu, les poulains de Tom Saintfiet se sont bien installés à bord de l’avion, qui a quitté Banjul à 12h35. Mais, les passagers ont vécu une peur bleue quand ils ont constaté qu’il n’y avait pas d’air dans l’appareil. Le pilote n’a pas tardé à informer la tour de contrôle et à rebrousser chemin.

Les 9 minutes passées dans le ciel étaient perçues comme une éternité par les Scorpions de la Gambie, premiers adversaires du Sénégal à la Coupe d’Afrique des Nations, Côte d’Ivoire 2023. En effet, selon les témoignages, c’était silence radio dans l’appareil où la panique générale avait fini de s’installer.

Après cette alerte, un autre avion de la compagnie Air Côte d’Ivoire a été dépêché à l’aéroport international de Banjul. Il doit en principe arriver à 3 heures du matin. Et les Scorpions sont attendus dans la capitale économique de Côte d’Ivoire, ce jeudi matin.

338 468 342 FCFA de primes encaissées et des passeports diplomatiques

La fronde des joueurs de l’équipe nationale de Gambie a finalement payé. Les Scorpions avaient boycotté leur séance d’entraînement de mardi pour réclamer le payement de leurs primes de participation à la 34e biennale du football africain. Alors, pour ne pas ternir l’image de leur pays engagé dans cette compétition, les autorités gambiennes ont décidé de mettre la main à la poche. Et, le Président Adama Barrow lui-même a donné des instructions pour que les 38 millions de Dalasi (338 468 342 FCFA, environ) soient payés à Assan Cessay et ses coéquipiers.

Le gouvernement gambien ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a aussi confectionné dare-dare des passeports diplomatiques pour tous les joueurs engagés dans cette Coupe d’Afrique des Nations. La plupart des passeports diplomatique est déjà confectionnée, le reste doit être acheminé à Yamoussoukro. Ce, pour assouvir le désir ardent des Scorpions qui ne veulent rien négocier.

Bacary CISSÉ, envoyé spécial à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Comment puis-je vous aider ?